Les Éleveurs Coopérateurs Brocéliande engagés face à l’antibiorésistance !

18/11/2018 Antibiorésistance_Cochons_Elevés_Sans_Antibiotique

Le 18 novembre a eu lieu la journée européenne d'information sur les antibiotiques.

Cette journée vise à sensibiliser le grand public sur l’urgence d’agir face à l’antibiorésistance. Plus les antibiotiques sont utilisés, plus les bactéries leur résistent et moins ils sont efficaces. Pour préserver l’efficacité de ces médicaments essentiels pour combattre les infections bactériennes, le seul moyen est de limiter leur utilisation. C’est vrai en santé humaine comme en santé animale ! Un combat dans lequel nos éleveurs coopérateurs Brocéliande se sont engagés voici près de 10 ans.

Au-delà du plan national de réduction des antibiotiques en médecine vétérinaire mis en place à l’initiative du ministère de l’agriculture (Ecoantibio 2), nous avons fait le choix, pour élever nos cochons, de supprimer les antibiotiques dès la naissance.

Cette démarche initiée dès 2008 a été soutenue par un important effort de R&D (recherche et développement) et plusieurs années de tests en élevage. Elle a abouti fin 2014 au lancement de nos premières charcuteries « BIEN ÉLEVÉES » issues de porcs 100% français élevés sans antibiotique et nourris sans OGM. En plus des réels bénéfices en matière de santé publique, la démarche s’accompagne de progrès significatifs sur le plan du bien-être animal.

UN ANIMAL QUI SE SENT BIEN TOMBE MOINS MALADE !

En pratique, l’élevage sans antibiotique est une démarche globale qui vise à élever des animaux robustes dans l’environnement le plus propre possible, afin que les bactéries n'y pénètrent pas.

C’est avant même leur naissance que la santé et la résistance futures des porcelets se préparent : une mère en bonne santé apportera à ses petits un lait de bonne qualité qui renforcera leurs défenses naturelles.

Nos mâles ne sont pas castrés ce qui améliore le bien-être de l’animal et réduit encore leur risque de tomber malade (une plaie en moins = un risque d’entrée de germes supprimé).

Le sevrage s’effectue le plus en douceur possible, les porcelets passent très progressivement d’une alimentation liquide à une alimentation solide.

• En cas de besoin et toujours le plus tôt possible, nos cochons sont soignés prioritairement avec des solutions alternatives : phytothérapie, antioxydants, fluidifiants ou antalgiques par exemple.

Cette démarche implique bien sûr une attention quotidienne (observation animale) de nos éleveurs à la santé et au confort de ses animaux. Depuis mars 2018, ce suivi est encore renforcé grâce aux nouvelles technologies déployées en élevage : une boucle d’oreille connectée est posée dès la naissance à l’oreille des porcelets. Elle permet à nos éleveurs de suivre d’encore plus près et de façon individualisée le bon développement de chaque animal : un vrai carnet de santé !

« En supprimant le recours aux antibiotiques dans leurs élevages, les éleveurs Brocéliande contribuent à la lutte contre l’antibiorésistance qui est un enjeu important pour les politiques de santé publique partout dans le monde. S’ils en sont, à cette échelle, les pionniers, il est évident que ce modèle doit devenir le standard de demain » estime Anne Lacoste, notre directrice R&D (recherche et développement) Brocéliande.

Alors, MERCI à nos Eleveurs Coopérateurs, et équipes Brocéliande pour leur engagement au quotidien à promouvoir cette filière de qualité !