Aller au contenu principal
Menu
OUPS! Vous n'avez pas pu être géolocalisé!

Remettre le monde à l’endroit
Une question de bon sens !

Nous sommes plus de 300 éleveurs-coopérateurs, unis depuis 2009 pour aider à remettre le monde agricole à l'endroit. Pour ne plus marcher sur la tête. Pour notre avenir. Pour le plaisir.

La team

Brocéliande, c’est 323 éleveurs du Grand Ouest, engagés dans une démarche de qualité et de progrès en élevages (lutte contre l'antibiorésistance, respect du bien-être animal, protection de l’environnement...). 

Et c’est pas tout ! Nos produits sont fabriqués par les salariés de la coopérative, dans nos ateliers, en France. Tout ça pour quoi ? Le désir de mijoter un monde meilleur, c’est-à-dire vous proposer des produits de meilleure qualité et qui ont du GOÛT, grâce à un mode d'élevage plus respectueux de l'animal. Le tout, bien évidemment, en faisant vivre dignement nos éleveurs et les salariés de notre coopérative.

Pour résumer Pour résumer

Brocéliande c’est une question de bon sens :

2009

Il dit quoi, l'avenir de l'élevage familial français ?

Vous connaissez beaucoup d’agriculteurs confiants dans leur avenir ? Dans un monde à l’envers, pour résister à la concurrence étrangère, ils sont poussés à produire plus, pour moins cher.

Chez Brocéliande, depuis 2009 nous avons choisi d’élever... le niveau de qualité, pour revaloriser notre travail ! Nous préférons nous battre et progresser sur le goût, sur le bien-être animal, sur la protection de la nature plutôt que sur les prix. Et ça, ça parle à de plus en plus de consommateurs-citoyens !

Ça doit être une question de bon sens...

Eleveurs Brocéliande

2013

La non-castration, qu’est-ce qu’on attend pour tous s’y mettre ?

Chez Brocéliande, nous avons arrêté dès 2013 la castration et malheureusement nous sommes encore les seuls à le garantir aujourd'hui, à cette échelle en France : 100% de nos cochons ne sont pas castrés !

C’est sûr que ça demande du travail, de la coordination pour écarter les 3% de viandes odorantes dans les ateliers par exemple, mais c’est faisable. Question de bon sens.

Non castration

2014

Les antibiotiques, c’est mauvais pour la santé ?

Les antibiotiques sont bons pour soigner les hommes… mais n’ont rien à faire dans l’alimentation animale ! Dans un monde à l’envers, certains éleveurs ajoutent des antibiotiques dans les repas des cochons pour éviter les maladies. Résultat : un risque d’antibiorésistance (avec des bactéries qui mutent)… y compris chez l’homme !

Chez Brocéliande, nous avons été les premiers en 2014 à réduire puis à supprimer les antibiotiques dans les élevages de porcs. Puis re-belotte avec les poules et les bovins, un peu plus tard, avec une garantie dès la fin du sevrage pour ces animaux. Nous préférons soigner naturellement nos animaux : huiles essentielles, homéopathie et plus de confort dans les élevages. Question de bon sens.

Cochon sans antibiotique

2014

Un éleveur qui n’a pas de blé, c’est le monde à l’envers !

Les agriculteurs sont payés au lance-pierre… c’est quelque chose que l’on entend souvent. Dans un monde à l’envers, le travail n’est pas bien payé, ce qui ne pousse pas à l’effort.


Chez Brocéliande, depuis 2014 nous avons décidé d’une juste répartition du prix entre éleveurs et ateliers de transformation, au sein de notre coopérative. Ceux qui améliorent les conditions d’élevage, la protection de l’environnement, sont mieux rémunérés. Question de bon sens.

éleveurs brocéliande

2018

Si en France nous voulons des élevages qui restent beaux, il faut les tirer vers le haut !

Un bon élevage repose sur des conditions d’hygiène strictes et sur de multiples détails. Dans un monde à l’envers, on finit par ne plus faire attention à tout et l’élevage perd peu à peu en qualité. C’est humain.


Chez Brocéliande, nous avons défini en 2018 plus de 130 mesures hyper concrètes pour contrôler dans chaque élevage le confort des animaux, le respect de leur bien-être, les conditions de travail, l’impact environnemental autour des fermes. Chaque année on en rajoute et on augmente le niveau d’exigence. Même les meilleures intentions se mesurent. Question de bon sens.

élevage Brocéliande

2019

Vive la France... BIO !

Quand on aime le bio, généralement, on fait attention à la planète. Alors pourquoi, dans un monde à l’envers, on propose encore en rayon des charcuteries bio issues de cochons élevés hors de nos frontières  ?


Chez Brocéliande, nous avons été la première marque à garantir du cochon bio 100% français en 2019. Normal, nous direz-vous, puisque les cochons viennent de nos élevages. Mais ça n’a pas été si simple : comment aboutir à un prix de vente qui reste accessible, car, si le bio français est excellent, il est assez cher à produire ? On a cherché et on a trouvé. Question de bon sens.

éleveurs bio

2020

Il y a sans nitrite et sans nitrite...

Depuis des lustres, la charcuterie artisanale et industrielle est conservée grâce à des sels nitrités et à un bouillon de légumes naturellement riches en nitrates. Dans un monde à l’envers, ces méthodes de conservation contribuent à nous faire préférer un jambon rose, très rose (puisque ce sont les nitrites qui rosissent le jambon). 


Chez Brocéliande, la question des nitrites a soulevé plusieurs années de recherche et développement de la part de nos équipes, pour répondre à votre demande de plus en plus croissante à ce sujet, tout en conservant une sécurité alimentaire. Après avoir réduit les sels nitrités dans nos recettes, nous les avons remplacés en 2020 par du sel fin. Une toute nouvelle gamme de Jambon et Rôti Gris fabriqués sans nitrite a alors vu le jour dans vos rayons. Ça nous a pris du temps, car d’une part nous voulions garder le goût inimitable du jambon Bien Élevé, et d’autre part, nous refusions de vous induire en erreur avec la solution simplifiée d’une préparation « sans nitrite ajouté ». Parce que pour nous, sans nitrite, c’est sans nitrite. Question de bon sens.

Pour en savoir plus sur les nitrites, cliquez ici

Gamme jambon roti sans nitrite Brocéliande

2019

Agriculture contre nature, c’est le monde à l’envers !

Dans la nature, il y a l’alchimie et la chimie. Dans un monde à l’envers, on met des phytos pas très sanitaires dans les cultures, pour gagner en productivité et gagner de l’oseille sur les aliments pour animaux.


Chez Brocéliande, depuis 2014 on a arrêté les OGM dans l’alimentation, puis en 2019 arrêt des pesticides, quand c'était possible, pour nourrir nos cochons et nos poules. Dans notre jargon, on appelle cette démarche l'Agriculture Alternative, cette approche vertueuse est reconnaissable par son macaron jaune "Agriculture Alternative" apposé fièrement sur nos produits : les Jambons et le Roti Gris, ou encore les oeufs tous "Bien Élevés", dont les animaux ont été nourris avec ces céréales cultivées sans pesticide

Et nous désirons faire progresser cette filière... Communication et entraide entre coopérateurs sont la clé de la voie de la réussite. C'est aussi de longs mois de remise à niveau, on a ressorti herses et houes rotatives, on désherbe mécaniquement. Et on fait cohabiter dans nos champs des cultures qui limitent les mauvaises herbes, les maladies et les nuisibles. Question de bon sens.

Céréales sans pesticide

2020

Haute Valeur Environnementale : le meilleur moyen d’être prêts en 2030, c’est de le faire en 2020 !

Il existe des lois, décidées par les pouvoirs publics, en concertation avec le monde agricole, qui nous aident tous à progresser. Dans un monde à l’envers, on attend que la loi s’applique pour la respecter.

Chez Brocéliande, comme nous l’avions fait pour les antibiotiques, nous prenons de l’avance et passons nos fermes au niveau 3 de la certification environnementale des exploitations, c’est-à dire le label HVE : Haute Valeur Environnementale. On est donc prêts, et petit à petit certains nos élevages obtiennent cette certification. Question de bon sens. 

Agriculture contre nature - céréales sans pesticide

Penser à demain ? l’Homme le fait tous les jours et ce n’est pas d’hier. Sauf qu’en ce moment…


…la nécessité de changer profondément la plupart de nos habitudes nous met à tous une sacrée pression. Dans le monde à l’envers, cette pression fait réagir, fait bouger. Mais elle peut aussi nous pousser à prendre des décisions hâtives, à manquer d’anticipation.


Chez Brocéliande, nous vivons au rythme des cycles de la nature, incompressibles, indépassables. Forcément quand il s’agit d’anticiper, on a de l’entraînement. Biodiversité, bien-être animal, environnement… on est déjà dans l’après-demain et vous le verrez dès demain. Question de bon sens.

Eleveur Brocéliande

Brocéliande c’est une question de bon sens :

2009

Il dit quoi, l'avenir de l'élevage familial français ?

Vous connaissez beaucoup d’agriculteurs confiants dans leur avenir ? Dans un monde à l’envers, pour résister à la concurrence étrangère, ils sont poussés à produire plus, pour moins cher.

Chez Brocéliande, depuis 2009 nous avons choisi d’élever... le niveau de qualité, pour revaloriser notre travail ! Nous préférons nous battre et progresser sur le goût, sur le bien-être animal, sur la protection de la nature plutôt que sur les prix. Et ça, ça parle à de plus en plus de consommateurs-citoyens !

Ça doit être une question de bon sens...

Eleveurs Brocéliande

2013

La non-castration, qu’est-ce qu’on attend pour tous s’y mettre ?

Chez Brocéliande, nous avons arrêté dès 2013 la castration et malheureusement nous sommes encore les seuls à le garantir aujourd'hui, à cette échelle en France : 100% de nos cochons ne sont pas castrés !

C’est sûr que ça demande du travail, de la coordination pour écarter les 3% de viandes odorantes dans les ateliers par exemple, mais c’est faisable. Question de bon sens.

Non castration

2014

Les antibiotiques, c’est mauvais pour la santé ?

Les antibiotiques sont bons pour soigner les hommes… mais n’ont rien à faire dans l’alimentation animale ! Dans un monde à l’envers, certains éleveurs ajoutent des antibiotiques dans les repas des cochons pour éviter les maladies. Résultat : un risque d’antibiorésistance (avec des bactéries qui mutent)… y compris chez l’homme !

Chez Brocéliande, nous avons été les premiers en 2014 à réduire puis à supprimer les antibiotiques dans les élevages de porcs. Puis re-belotte avec les poules et les bovins, un peu plus tard, avec une garantie dès la fin du sevrage pour ces animaux. Nous préférons soigner naturellement nos animaux : huiles essentielles, homéopathie et plus de confort dans les élevages. Question de bon sens.

Cochon sans antibiotique

2014

Un éleveur qui n’a pas de blé, c’est le monde à l’envers !

Les agriculteurs sont payés au lance-pierre… c’est quelque chose que l’on entend souvent. Dans un monde à l’envers, le travail n’est pas bien payé, ce qui ne pousse pas à l’effort.


Chez Brocéliande, depuis 2014 nous avons décidé d’une juste répartition du prix entre éleveurs et ateliers de transformation, au sein de notre coopérative. Ceux qui améliorent les conditions d’élevage, la protection de l’environnement, sont mieux rémunérés. Question de bon sens.

éleveurs brocéliande

2018

Si en France nous voulons des élevages qui restent beaux, il faut les tirer vers le haut !

Un bon élevage repose sur des conditions d’hygiène strictes et sur de multiples détails. Dans un monde à l’envers, on finit par ne plus faire attention à tout et l’élevage perd peu à peu en qualité. C’est humain.


Chez Brocéliande, nous avons défini en 2018 plus de 130 mesures hyper concrètes pour contrôler dans chaque élevage le confort des animaux, le respect de leur bien-être, les conditions de travail, l’impact environnemental autour des fermes. Chaque année on en rajoute et on augmente le niveau d’exigence. Même les meilleures intentions se mesurent. Question de bon sens.

élevage Brocéliande

2019

Vive la France... BIO !

Quand on aime le bio, généralement, on fait attention à la planète. Alors pourquoi, dans un monde à l’envers, on propose encore en rayon des charcuteries bio issues de cochons élevés hors de nos frontières  ?


Chez Brocéliande, nous avons été la première marque à garantir du cochon bio 100% français en 2019. Normal, nous direz-vous, puisque les cochons viennent de nos élevages. Mais ça n’a pas été si simple : comment aboutir à un prix de vente qui reste accessible, car, si le bio français est excellent, il est assez cher à produire ? On a cherché et on a trouvé. Question de bon sens.

éleveurs bio

2020

Il y a sans nitrite et sans nitrite...

Depuis des lustres, la charcuterie artisanale et industrielle est conservée grâce à des sels nitrités et à un bouillon de légumes naturellement riches en nitrates. Dans un monde à l’envers, ces méthodes de conservation contribuent à nous faire préférer un jambon rose, très rose (puisque ce sont les nitrites qui rosissent le jambon). 


Chez Brocéliande, la question des nitrites a soulevé plusieurs années de recherche et développement de la part de nos équipes, pour répondre à votre demande de plus en plus croissante à ce sujet, tout en conservant une sécurité alimentaire. Après avoir réduit les sels nitrités dans nos recettes, nous les avons remplacés en 2020 par du sel fin. Une toute nouvelle gamme de Jambon et Rôti Gris fabriqués sans nitrite a alors vu le jour dans vos rayons. Ça nous a pris du temps, car d’une part nous voulions garder le goût inimitable du jambon Bien Élevé, et d’autre part, nous refusions de vous induire en erreur avec la solution simplifiée d’une préparation « sans nitrite ajouté ». Parce que pour nous, sans nitrite, c’est sans nitrite. Question de bon sens.

Pour en savoir plus sur les nitrites, cliquez ici

Gamme jambon roti sans nitrite Brocéliande

2019

Agriculture contre nature, c’est le monde à l’envers !

Dans la nature, il y a l’alchimie et la chimie. Dans un monde à l’envers, on met des phytos pas très sanitaires dans les cultures, pour gagner en productivité et gagner de l’oseille sur les aliments pour animaux.


Chez Brocéliande, depuis 2014 on a arrêté les OGM dans l’alimentation, puis en 2019 arrêt des pesticides, quand c'était possible, pour nourrir nos cochons et nos poules. Dans notre jargon, on appelle cette démarche l'Agriculture Alternative, cette approche vertueuse est reconnaissable par son macaron jaune "Agriculture Alternative" apposé fièrement sur nos produits : les Jambons et le Roti Gris, ou encore les oeufs tous "Bien Élevés", dont les animaux ont été nourris avec ces céréales cultivées sans pesticide

Et nous désirons faire progresser cette filière... Communication et entraide entre coopérateurs sont la clé de la voie de la réussite. C'est aussi de longs mois de remise à niveau, on a ressorti herses et houes rotatives, on désherbe mécaniquement. Et on fait cohabiter dans nos champs des cultures qui limitent les mauvaises herbes, les maladies et les nuisibles. Question de bon sens.

Céréales sans pesticide

2020

Haute Valeur Environnementale : le meilleur moyen d’être prêts en 2030, c’est de le faire en 2020 !

Il existe des lois, décidées par les pouvoirs publics, en concertation avec le monde agricole, qui nous aident tous à progresser. Dans un monde à l’envers, on attend que la loi s’applique pour la respecter.

Chez Brocéliande, comme nous l’avions fait pour les antibiotiques, nous prenons de l’avance et passons nos fermes au niveau 3 de la certification environnementale des exploitations, c’est-à dire le label HVE : Haute Valeur Environnementale. On est donc prêts, et petit à petit certains nos élevages obtiennent cette certification. Question de bon sens. 

Agriculture contre nature - céréales sans pesticide

Penser à demain ? l’Homme le fait tous les jours et ce n’est pas d’hier. Sauf qu’en ce moment…


…la nécessité de changer profondément la plupart de nos habitudes nous met à tous une sacrée pression. Dans le monde à l’envers, cette pression fait réagir, fait bouger. Mais elle peut aussi nous pousser à prendre des décisions hâtives, à manquer d’anticipation.


Chez Brocéliande, nous vivons au rythme des cycles de la nature, incompressibles, indépassables. Forcément quand il s’agit d’anticiper, on a de l’entraînement. Biodiversité, bien-être animal, environnement… on est déjà dans l’après-demain et vous le verrez dès demain. Question de bon sens.

Eleveur Brocéliande

Regardez ce que ça donne !

Bonjour les princesses
Comment ça va aujourd'hui ?
Bonjour les petits !

C'est aussi, un engagement pour des filières de qualité